Histoires Régionales

Epoque celtique

Notre région a été occupée par :

  • Les Allobroges qui avaient envahi les cantons de Romans, Saint-Vallier, Tain-l'Hermitage...

  • Les Ségalauniens (ou Ségovellaunes) , tribu des Cavares, qui depuis la Raye s'étendaient sur les cantons de Valence, Chabeuil, Bourg-de-Péage, Crest.. .

  • Les Voconces, dans la région de Nyons, Die...

  • Les Tricastins, à Saint-Paul-Trois-Châteaux.

Epoque romaine

Ces différents peuples ont été vaincus par Domitrus Aenobarbus, puis Fabius éleva Valence, b, Saint-Paul-Trois-Châteaux (et peut-être Aouste) au rang de "colonie".

 

 

Les Romains établirent deux grandes voies de communications :

  1. Paris-Antibes, avec comme stations régionales : Ursolis (Saint-Vallier) - Tegna (Tain) - Valentin (Valence) - Umnennum (Ambonil) - Vacianis (Banes, commune de Saulce) - Acusium (Montélimar)... 

  2. Valence, Gap, Sisteron, avec comme stations régionales : Cerebelliaca (Montoison) - Augusta (Aouste) - Darentiaca (Saillans) - Dea Vocontiarium (Die) - Lucus (Luc-en-Diois).

Epoque carolingienne

Le territoire fut partagé en pays (pagus) :

- Les pagis majorés (ou comtés, diocèses)

- Les pagis minorés, en comtés (comitatus), territoires (ages), vignerie (vicania) et mandements (mendamentum).

 

Notre région faisait partie du "pays de Valence", (Pagus Valentiacus). 

Moyen Age

La Drôme conquise par les Burgondes en 471 fut réunie à la monarchie franque en 613, puis au royaume de Bourgogne en 855, puis au royaume d'Arles en 958. Notre région fut démantelée après la mort du roi d'Arles, Rodolphe II en 1032. A ce moment-là, évêques et barons en profitèrent pour se partager le pays. Les évêques de Valence et de Die étaient de véritables souverains dans leurs diocèses jusqu'en 1456 où ils reconnurent la souveraineté des Rois Dauphins. Ceux-ci, déjà en 1349, avaient leurs terres réunies à la Couronne de France (Nyons, Chabeuil...). 

 

En effet, le 16 juillet 1349 le dernier Dauphin Humbert II légua ses Etats au Duc de Normandie, fils aîné du roi Jean, à condition de respecter les libertés et les franchises existantes sur ses terres et être incorporé au Royaume de France d'autant que celui-ci serait uni à l'empire germanique. 

 

Les Comtés du Valentinois et du Diois ayant suivi l'exemple du Dauphin, cette province fut, jusqu'en 1628, un "Pays d'Etat" qui s'administrait lui-même par une assemblée représentant les trois ordres : Clergé – Noblesse -Tiers-Etat. Le seul fonctionnaire était le procureur du Pays. 

 

Les Etats du Dauphiné furent supprimés en 1628 pour devenir la "Généralité de Grenoble", ayant à sa tête un commissaire royal ou intendant (qui disposait d'une autorité sans limite), La "Généralité de Grenoble" était divisée en 17 subdélégations, dont celle de Valence, elle-même partagée en 86 communautés dont celle de Chabeuil et Charpey, et 73 paroisses dont celle de Saint-Vincent (dépendant de la communauté de Charpey).

 

Par décrets des 15 janvier, 16 et 20 février 1790, l'Assemblée Nationale créa en France 83 départements (dont la Drôme où il y avait 331 communautés réparties en 6 districts et 60 cantons). Le district de Valence comportait 8 cantons, dont celui de Montélier, et 47 municipalités. 

 

Le canton de Montélier était composé des communautés d'Alixan, Barbières, Marches, Montélier et Charpey

 

Enfin, la Constitution de l'An III supprima les districts et créa les arrondissements. Celle de l'An VIII réduisit leur nombre à 4 pour la Drôme, les communautés devenant les communes.

Le canton de Bourg-de-Péage comprenait, entre autres, les communes de Charpey et de Barbières, mais leurs habitants auraient préféré Chabeuil comme canton. 

 

D'après le "Dictionnaire topographique et historique de la Drôme", par Brun Durand (Nyons, Chantemerle, éditeurs 1973).

 

Rappelons que notre village faisait partie de la commune de Charpey jusqu'en 1954 où elle acquit son autonomie et prit à cette occasion la dénomination de Saint-Vincent-la-Commanderie.

 

Please reload

Retour Page Précédente
Retour Page Précédente

 

T: 04-75-59-82-04

F: 04-75-59-43-49 

© 2014 by

Commission Communication du conseil Municipal élu en 2014  with Wix.com

 

CLIC POUR PLAN DU SITE

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page